Non classé

Le Tunnel du port de Miami

Le Tunnel du port de Miami


La société JEAN LUTZ, par le biais de sa filiale JEAN LUTZ North America, est intervenue début décembre 2011 sur l’important chantier du futur tunnel du port de Miami.

Ce fut l’occasion pour nos techniciens français et américains d’installer notre instrumentation en Jet grouting sur les machines du groupe Nicholson Construction.

Un enjeu économique important

Le port de Miami est le plus grand port au monde pour le transport des passagers de croisière et l’un des plus importants pour le transport de marchandises. Avec près de quatre millions de passagers annuels, neuf millions de tonnes de cargaison et plus d’un million de conteneurs transitant par ses quais, son rayonnement économique s'étend sur toute la zone sud-est des Etats-Unis.

La situation géographique de Miami pose de nombreux problèmes d’infrastructures routières, en particulier la zone portuaire constituée de plusieurs îlots. La route reliant les quais de l’île de Dodge Island à l’Interstate 395 (autoroute), oblige notamment les poids-lourds et autobus à transiter par une partie du centre-ville, causant de nombreux désagréments.

Pour résoudre ce problème, la création d’un double tunnel de 1.2km (3900ft) entre Dodge Island et Watson Island, a été décidée. Sur cette dernière île, le tunnel débouche  sur la MacArthur Causeway, une voie rapide reliée directement à l’I-395.

Une géologie particulière

Les tunnels ont été creusés à leur maximum à 36m (120 ft) sous le niveau de la mer, pour un diamètre de 12.5m (41 ft).

Une des difficultés dans la réalisation de cet ouvrage concernait la géologie de la zone : le sous-sol est constitué de bancs calcaires, de sable et d’une couche de roches poreuses (substrat de type oolithes avec présence de vides). La société Nicholson a été mandatée pour combler ces espaces en utilisant un mélange spécifique de coulis et l’emploi d’un système de forages sur barges par double confinement afin d’éviter la pollution du canal séparant les deux îles.

Les machines de forage ont embarqué l’instrumentation JEAN LUTZ (LT3 et TARALOG Turbojet) pour enregistrer les paramètres durant l’exécution des travaux d’injection (Jetgrouting).